Simon Allonneaude Simon ALLONNEAU né en 1985 :


Le mec de l’agence m’emmène visiter un lieu

 

un appartement à peu près aussi grand que mes toilettes

 

je lui dis

 

j’arrive pas à entrer

 

 

il me répond

 

la première cuisse est passée

 

attends

je vais tirer

 

voilà

 

c’est pas joli comme intérieur ?

 

j’aimerais voir

mais je n’peux pas tourner sur moi-même

 

 

attends je vais passer entre tes jambes pour te laisser la place

 

écarte

 

je suis au max

 

 

il sort difficilement il se retourne

  

il me dit

 

après tu peux gagner de la place si tu enlèves la tapisserie

 

 

après c’est sûr que  c’est pas énorme

 

tu peux gagner 1 cm

 

il est près du corps

 

c’est un appartement serrant

 

retire ton portefeuille de ta poche. tu gagnes encore 1 cm 

 

quand on veut vraiment en trouver

 

on peut

 

trouver de la place

 

après rien ne t’empêche de maigrir

 

Simon Allonneau est un jeune poète nordiste de 28 ans. Il ne connaissait rien au monde de l'édition poétique. En 2012, il a envoyé un manuscrit à l'aveugle à Claude Vercey et il a bien fait ! Comme j'ai été, à mon tour, emballé par son premier recueil, Un jour on a jamais rien vu (préfacé par Charles Pennequin) aux éditions Décharge/Gros Textes, je l'ai aussitôt contacté.
Ce week-end, il a même eu la gentillesse de m'adresser un recueil inédit dont j'ai extrait le poème ci-dessus.

Pour l'heure, seuls deux poèmes de l'auteur avaient été publiés dans la revue
Écrit(s) du Nord 19-20 des éditions Henry.