À rien ?
Peut-être
à un sas de décompression
parfaitement hermétique ?
À être confortablement
assises dans une bulle de silence
qui les engloberait toutes ?
Et certainement pas
à ce type empli de leurs parfums
qui leur écrit
des poèmes fugaces
en souriant dans le vide
en songeant à la beauté
des choses
éminemment fragiles.


© François-Xavier Farine - 13/02/2013. (Version longue).