Biarritz, rue du sentier des vagues - fxf (2013)


Mes pieds nus rient
de mes chaussures
au bas de la chaise longue.

*

Sur ma jambe le livre
des haïkus
de Kerouac
& derrière mes paupières
des milliers de points lumineux.

*

« L’intellectuel oublie
d’être simple. »
disait L’Anselme.


*

« Il faudrait qu'il pleuve ! »
lance le vieil agriculteur (par-dessus
la haie) à un autre type
que je ne vois pas.

*

À peine ai-je détourné
la tête que les nuages ont
déjà forci l'allure.


*


L'été
à lui seul :
un délicieux haïku.

*

François-Xavier Farine, inédits, " Et Hop l'été..."


RETOUR SUR POEBZINE EN SEPTEMBRE PROCHAIN !