Livres-radeaux à emporter sur l'île...

86) Salah Al Hamdani et Ronny Someck
: Bagdad-Jérusalem à la lisière de l'incendie, Éd. Bruno Doucey, coll. Tissages, 2012, 16 €.

 

Bagdad-Jerusalem


Salah Al Hamdani, un Arabe et, Ronny Someck, un Juif, main dans la main, poèmes en bandoulière, nés la même année, en 1951, dans la ville de Bagdad, c'est sur cette promesse que je souhaite à tous les habitantes et habitants de cette Terre de s'efforcer de croire TOUJOURS en l'avènement d'un monde où l'amour fleurit d'humanité.

La nausée n'a plus de sens par Salah Al Hamdani

Ne veux-tu pas goûter un peu de ma tristesse ?
tu partagerais avec moi l'apparition
de la lune lointaine
qui broute timidement
dans la solitude des troupeaux

Ne veux-tu pas reposer ton âme
et aux deux extrémités de cette terre
abandonner les dieux à leurs affaires ?

Tu nies ta guerre imminente
aussi bien que ta propre personne
et ranges ton lit de mort
dans la poche d'un vieux manteau


Aéroports par Ronny Someck

Dommage qu'on ne puisse atterrir à Brigitte-Bardot
voir des strings au duty-free de Marylin-Monroe
ou bien acheter maquillage et mascara à Rafah
dans un aéroport nommé Cléopâtre.
Les nuages du jour deviendraient des écharpes glissées
sur les épaules de Dieu, et les nuages de la nuit avant l'atterrisage
seraient des robes de dentelle au bal
des étoiles.
On atterrit à Charles-de-Gaulle, Kennedy
ou Yasser-Arafat,
on voit l'hélicoptère de la politique
voler toujours dans un ciel bas,
il scintille comme une couronne royale
défiant le soleil.

Je vous souhaite une belle fin d'été. Retour sur Poebzine et ailleurs en septembre !

François-Xavier Farine