08 janvier 2016

Michel Leiris (1901-1990)

« Comment faire pour que chaque mot prononcé soit un rideau qui se lève ? » Michel Leiris, dédicace sur Mots sans mémoire, Gallimard, Coll. Blanche (1969). © Photo AFP
Posté par poebzine à 12:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 janvier 2016

Emanuel Campo né en 1983

Livres-radeaux à emporter sur l'ile...Le recueil Maison publié par le jeune poète, Emanuel Campo, à l'enseigne de « La Boucherie littéraire », une toute nouvelle maison d'édition créée en 2015 dans le Luberon et pilotée par l'enthousiaste Antoine Gallardo, est une triple et belle surprise.Quand un éditeur écrit à propos de sa collection de poésie : « Sur le billot, on ne peut pas se défiler. J'y mets mes tripes et mon amour de la poésie pour la poésie. » On se dit que tout ça est vraiment de très... [Lire la suite]
Posté par poebzine à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 décembre 2015

LOSC de mon enfance

Lille Olympique Sporting Club - Saison 1978-1979 Mon idole : l'ailier gauche, Zarko Olarevic, avec ses balles brossées lumineuses du pied gauche J'en parlerai très prochainement dans un livre coécrit avec le poète Thierry Roquet.En attendant de revenir à la poésie, balle au pied,je vous souhaite à toutes et à tousde joyeuses fêteset une merveilleuse année 2016 !François-Xavier Farine alias Poebzine
24 décembre 2015

Alain Jouffroy (1928-2015)

La dépêche de l'AFP reprise sur le site de l'Express annonçait la disparition du poète, ce dimanche 20 décembre 2015. On peut relire l'anthologie de poèmes d'Alain Jouffroy : C'est aujourd'hui toujours (1947-1998) publiée en 1999 en Gallimard Blanche, rééditée depuis, en 2005, dans la collection Poésie/Gallimard, n°402.Qui se plaint de l'imbécillité générale est imbécilelui-même. Qui ne cesse de répéter que la vie est absurde,et l'homme une pourriture, met le comble à l'absurdité.Nous avons avalé ces breuvages. Nous les avons... [Lire la suite]
Posté par poebzine à 14:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 décembre 2015

Pierre Tilman, le troisième personnage

Livres-radeaux à emporter sur l'ile...Il y a un très beau recueil de Pierre Tilman que je relis souvent. Je l'ai même recouvert de papier cristal. Les pages bruissent dans un silence de soie, très sensuel et sexuel, à chaque lecture. 83) Les statues n'ont pas de poils, Pierre Tilman, Éditions Unes, 1999.3 extraits : parfois tu esparfois tu es àl'extrême limite de la transparenceet sur lepoint de disparaîtretu es une cicatricesous un soleil rougedégoulinantet la vie est commela lumière du réfrigérateuravec la porte ouvertehé... [Lire la suite]
Posté par poebzine à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 décembre 2015

Thierry Radière, poète du regard sensible à l'âme aiguisée

Né en 1963 à Monthois, découvert en 2007 par Daniel Labedan qui l'éditera dans sa revue Les états civils, Thierry Radière est à l'origine un prosateur qui a longtemps cherché à publier ses romans et nouvelles.Mais, aujourd'hui, la poésie lui va comme un gant. Il a trouvé sa « voix », son rythme et une forme poétique qui lui appartient : le poème ample, narratif, intimiste et séquencé, avec ce dernier recueil : Poèmes géographiques.J'espère que le Pédalo ivre en vendra toute une flopée !J'avoue ne pas trop savoir comment... [Lire la suite]
Posté par poebzine à 19:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 novembre 2015

Poèmes Cut-up n°10

Poèmes Cut-up n°10 : « C'est toujours dans le désert qu'on casse sa bouteille d'eau. » Louis Scutenaire à Samantha Barendson qui a changé de coupe mais reste dans le vent& à Frédérick Houdaer qui n'a pas changé de coupe, mais reste toujours dans le ventLa dernière prédiction de Paco RabanneLa planète se réchauffe, le chômage augmente…*Coup de filet dans une poissonnerie islamiste en BelgiqueUne belle prise a été réalisée avec l'arrestation de 5 barbus passablement agités, 2 maquereaux et leurs 10 magnifiques... [Lire la suite]
Posté par poebzine à 00:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 novembre 2015

Dan Fante (1944-2015)

 Je calais sur mon roman, je perdais mon tempsalors j'ai pris la route de Beachwood Canyon dans les collinesjusqu'auxlettres géantesHOLLYWOODet j'ai sentiencore une foiscomment devait être la vie il y a soixante-dix ans pour mon vieuxet Nat West et Fenton et Bill Faulkner et toute cette bande d'agitéssurpayés, mercenaires du scénario, pirates du cinémaJ'ai regardé la vallée et j'ai crié dans le brouillard« C'est ça que tu voulais ? »une résidence espagnole sur la colline - la gloireton nom murmuré quand tu entrais chez Musso... [Lire la suite]
Posté par poebzine à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 novembre 2015

Louis-François Delisse, poète couleurs de l'Homme

comme je l'écrivis en 2009 dans un article paru sur le site Poezibao de Florence Trocmé - reste un poète sans cesse ignoré, puis sans cesse redécouvert, à chaque décennie, par quelques-uns. Quand, en 2009, je m'étonnais que Louis-François Delisse ne figurait pas dans L'Histoire de la Poésie française  du XXe siècle en trois volumes de Robert Sabatier. le poète me répondit :« Je suis en quelque sorte le seul poète blanc considéré comme un poète noir, de par mes écrits, à partir de mon recueil Soleil Total (1960). Et, pourtant, je... [Lire la suite]
15 novembre 2015

L'Amour est un « Phénix »

pour parodier le titre de l'un des plus beaux recueils de poèmes (1952) de Paul Éluard car il renaît toujours de ses cendres.Traduction d'un commentaire issu du courrier des lecteurs du New York Times : « La France représente tout ce que les fanatiques religieux du monde détestent : profiter de la vie sur Terre de plein de petites manières différentes : une tasse de café parfumé avec un croissant au beurre, de belles femmes en robes courtes qui sourient librement, l’odeur du pain chaud, une bouteille de vin partagée avec des amis, un... [Lire la suite]
Posté par poebzine à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :