19 novembre 2014

« La réalité rugueuse à étreindre »

Elle me parlait de Dylan Thomas et me récita même quelques vers où le poème s'asseyait sur les syllabes du vide je lui disais que j'en avais assez moi des poètes lyriques et des poètes qui travaillaient à l'indicible creusant la statue du Vide de l'Absence de la Beauté en s'extasiant béatement sur l'éphémère abstraction nous avions continué notre discussion dans le couloir (silence ouaté des bureaux) pour déboucher dans les toilettes mixtes Pourquoi des poètes écrivent encore des poèmes que l'on ne comprend... [Lire la suite]
Posté par poebzine à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :