20 juin 2015

16 planches 40 équerres 80 vis et chevilles petites et grandes pour un poème manuel

à Daniel BigaJ'ai coupé percé vissé des planchesfiché 40 équerres dans les mursponcé les mêmes planchesles ai verniesreverniescomme Guillevicqui faisait pareil avec les motsd'un poèmeoù il comparaît son travailà celui d'un habile menuisierPendant tout ce tempsje n'ai pas écrit de poèmesnon plusou alors j'en ai manquébeaucoupet depuis que mon fils brailleà l'étagej'ai aussi peurde manquer celui-làmais je me suis faitune raisonà forcela raison du poèmeest toujours la plus forte.© François-Xavier Farine - le 20 juin 2015.
Posté par poebzine à 20:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,