LaudePlus la peine de s’époumoner à courir les bouquinistes de l’Hexagone pour mettre la main sur les écrits d’André Laude (1936-1995) : Les Éditions de la Différence, à l’instigation d’Abdellatif Laâbi et des amis d’André Laude, lui rendent justice, en publiant l’œuvre complète de ce poète disparu prématurément.

Ceux qui ont pu le lire se souviennent, à coup sûr, du portrait émouvant tracé en juillet 1995 par Patrice Delbourg, dans les pages de l’Événement du jeudi :

« André Laude Un poète couleur d’homme » 1. Ce morceau de bravoure, de pudeur et d’amitié donnait toute la mesure de cet incroyable bonhomme 2 qui avait la poésie et la révolte chevillées au corps. Nul besoin d’en rajouter : Au-delà de l’absence, un poète demeure par la force de ses images et la matière vivante qui secoue ses vers, déborde la page incandescente…

André Laude ne nous a jamais quittés. Il suffit de reprendre son œuvre (d’inspiration très variée), de relire chacune de ses pages arrachées à la détresse, pour en redécouvrir toute la charge émotionnelle, et cette bouleversante violence, invincibles à l’érosion du temps.

La destinée tragique d’André Laude se rapproche de celle d’Alain Borne, autre « soleil noir » : tous deux ont vécu dans l’absolu de la poésie. Dans la tentative désespérée et flamboyante d’épuiser la vie avant que la mort, elle-même, ne s’en mêle.

Mais laissons, ici encore, les derniers mots à cette poésie-blessure, « l’exorcisme et l‘arme » d’André Laude, ce vieux Rimbaud du pavé et des bistrots parisiens ; à son cri qui demeure, après que le poète a effacé toutes ses traces…

J’ai vu tomber beaucoup d’enfants tristes

le long des grands boulevards

une immense douleur avait fauché brusquement

leurs visages désertés par l’éclair des îles

(…)

je les ai tous enterrés

dans le petit cimetière des métaphores.

Dans chaque mot que j’écris

rougeoie la chevelure de l’un d’entre eux.

            André Laude, Œuvre poétique, Éditions de la Différence, 2008, 752 pages, 49 €.

                                           François-Xavier Farine – 23 novembre 2008.

Pour en savoir plus sur André Laude :  Quelques précieuses infos glanées dans la chronique régulière, les I.D. de Claude Vercey, sur le site de la revue Décharge : http://www.dechargelarevue.com/

- Amis d’André Laude, chez André Cuzon – 12 av. Dumont – 93600 – Aulnay-sous-Bois - acuzon@wanadoo.fr

- Diane Meunier – 24460 Eyvirat - a lancé une nouvelle revue, PVC Haute Résistance n° 1, entièrement dédiée à André Laude. Prix de la revue (14 €).

- Une interview du poète, réalisée par Hocine Bouakkaz le 20 janvier 1995, est visible sur Internet : www.dailymotion.com/video/x6x79l_andre-laude_webcam

Aux Éditions de la Différence, on pourra encore se procurer les deux tomes de l’œuvre poétique de l’écrivain franco-marocain, Abdellatif Laâbi, autre monument des Lettres en poésie.

Abdellatif Laâbi, Œuvre poétique (volume 1 & 2), Éditions de la Différence, 2006 et 2010, 35 € le volume.

1 Repris en septembre 1995 dans le n°3 de la revue Poésie 1/Vagabondages.

2 Journaliste aux Nouvelles littéraires et au Monde pendant vingt-trois ans.