Livres-radeaux : à emporter sur l'île...Perros_Po_mes_bleus

11) Poèmes bleus
, Georges Perros, Gallimard, Coll. Le Chemin, 1963, 13,50 €.

                           KEN AVO

J'avais quitté la Seine-et-Oise de bon matin
Ma mansarde là-haut, sur la colline
Où l'on observe les astres et les fusées
Mon poêle à pétrole, mes pipes
Mes livres, mes poussières, ma fenêtre
D'où je pouvais ne pas regarder la Tour Eiffel
(...)
J'allais une fois encore vers cette Bretagne
Qui m'a très jeune fasciné (...).


" Je voudrais que ce soit la bonté la poésie. "
                                            Lettre au poète Lorand Gaspar.

Qu'est-ce que sinon la vie, la vie tout court qui éclate dans les poèmes de Georges Perros ? Poèmes qui - selon le biographe Jean Roudaut - prolongent la correspondance privée du poète comme autant de " lettres adressées aux amis connus et inconnus " ! Les Poèmes bleus, écrits dans un style narratif et immédiat, sentent le vent, l'air salin, le bord de mer et la Bretagne à plein nez. Ils racontent le quotidien du poète passé au crible de sa réflexion et de sa sensibilité. Georges Perros n'y est pas tendre envers lui-même ; s'y montre authentique et nu... Georges Perros fut sans cesse tiraillé entre l'angoisse et l'humanisme. Mais il s'est aussi aussi rappelé que la poésie est un cri de l'existence contre l'absurde et la sottise. Que " vivre était émouvant " et que le devoir de la poésie, s'il en était un, consistait justement à en témoigner.
Ses pensées, réunies dans Papiers collés 1, 2 et 3 ainsi que son importante correspondance (avec Grenier, Paulhan, Butor, Noël, Gaspar, Brice Parain et un jeune admirateur nordiste d'alors nommé Maxime Caron...) ont également contribué à faire de Georges Perros, écrivain plutôt discret, un poète aimé et apprécié pour s'être toujours tenu en marge de la poésie officielle.
             In La petite histoire de la poésie d'hier et d'aujourd'hui, notes personnelles (2001-....) - FXF.

Georges Perros (de son vrai nom Georges Poulot) - principaux livres :
Poèmes bleus (Prix Max-Jacob), Gallimard, Coll. Le Chemin, 1963, 13,50 €.
Une vie ordinaire, Gallimard, Coll. Poésie/Gallimard n°226, 1988, 8,90 €.
Papiers collés tomes 1,2,3, Gallimard, Coll. L'imaginaire n°176, n°221, n°318, 7,40 €-9,50 €-8,90 €.

Georges Perros par Jean Roudaut, Seghers, Coll. Poètes d'aujourd'hui n°267, 1991, 12,96 € (épuisé).
Graver sur le mur du vent : cinq entretiens radiophoniques avec Georges Perros, Editions Marcel le Poney, 2010, 15 €.