à Eric.SculptureBiarritz_t_2010

Garde le cap
Saisis ta chance
le coeur trempé dans la justice
des hommes
sans arrière-pensée
sans intérêt
sans flagornerie
Ne retranche rien
surtout
aux desiderata
de tes désirs
Vis fais explore cherche travaille encore
crée rends-toi utile au bonheur
de chacun
sans jamais non plus négliger l'humour
qui vient à bout
des sentinelles de béton
Sois ferme & docile
Ne te résigne pas pour autant
puis arme-toi
de patience
car le meilleur n'est jamais
pour tout de suite
la graine du poème
n'a pas fini de germer
dans tous les coeurs
la jalousie est une pieuvre
la rancune une hydre folle
la critique un cerbère aux trois têtes
cruelles implacables et mortifères
Avant d'être ce paysage placide
apaisé
l'homme est cri absurde
herse avide de défendre
son pré carré
ambition carnassière
égoïsme terrible de boutiquier
Quand la pluie la souffrance
le questionnement la compassion
auront délavé sa peau
creusé son intériorité
labouré
sa chair et son cerveau malades
l'Homme
La bonté seront réellement
l'apanage de ce monde.

                  
FXF - 15/02/2011.

Copyright Photo FX Farine / D'après une sculpture de Jaume Plensa exposée dans le cadre de l'exposition L'océan : visions d'artistes du 19e au 21e siècle qui a eu lieu à l'Hôtel Bellevue de Biarritz, du 9 juillet au 3 octobre 2010.