Livres-radeaux : à emporter sur l'île...Lourdes_lentes

3) Lourdes, lentes... (roman), André Hardellet (sous le pseudonyme de Stève Masson), Jean-Jacques Pauvert éditeur, 1969.
(réédité chez Gallimard, collection l'Imaginaire n°317)

Après avoir été condamné dès la parution de ce livre, en 1969, au motif d'« outrages aux bonnes moeurs », André Hardellet était apparu à son procès, en 1973, devant le juge, comme un homme gêné, timide, presque confus d'être là. Une kyrielle d'écrivains vinrent alors témoigner à la barre pour le soutenir comme Pierre Seghers ou Jean-Louis Bory.

Ce dernier avait écrit dans Le Nouvel Observateur à propos du livre : « C'est un joyau de notre littérature, un poème en prose ardente (...).  L'aventure amoureuse y mêle l'érotisme héroïque, la rêverie calcinante et la mélancolie des souvenirs-coups de foudre et sourires, cabarets en lierre et haltes du temps (...). »


A découvrir également un court texte-hommage de Françoise Lefèvre dédié à cet auteur : Les larmes d'Hardellet, Ed. du Rocher, 1998.