Livres-radeaux à emporter sur l'île...
Simon Allonneau Un jour on a jamais rien vu (2013)
39)
Simon Allonneau, Un jour on a jamais rien vu, Polder n°156, Coédition revue Décharge/Ed. Gros Textes, novembre 2012, 6 €.

Cet auteur est l'une de mes plus belles découvertes 2013. En ça, je remercie publiquement Claude Vercey et Patrice Maltaverne (son zoom sur Poésie chronique ta malle) qui ont attiré mon attention vers celui-ci. Cela me ravit d'autant plus que ce jeune poète est en plus un compatriote nordiste.
Je trouve que Simon Allonneau n'a rien à envier aux poètes confirmés. Il a du tempérament, un style percutant et
« une irrévérence à la André Frédérique », comme le souligne très justement Claude Vercey, ou une lucidité dévastatrice.

Il écrit à la fois des poèmes longs et des brièvetés qui font mouche :

On se serre la main pour savoir qui a la plus
grosse main

Saluons la naissance d'un jeune poète de la trempe de Simon Allonneau !
Ça tient du miracle, comme, lorsque hier, j'ai découvert des livres qui s'appelaient Poèmes bleus de Perros ou L'amour est un chien de l'enfer de Bukowski, Oiseaux Mohicans de Biga ou Hôpital silence de Tilman,Tout doit disparaître de de Cornière ou encore Mon suicide de Caizergues...
On se dit d'abord égoïstement qu'il ne faut pas ébruiter cette découverte, on la savoure pour soi seul, ensuite on en parle seulement à quelques ami(e)s, mêmes indifférent(e)s à la poésie parfois...
Puis, on se dit - quel connerie ! - une nouvelle comme celle-là, il faut la distiller, la colporter partout, pour qu'elle ricoche beaucoup plus loin, au-delà des petits murs ténus de la seule confrérie des poètes.
Enfin, il vous prend la sauvage envie de sortir de chez vous, même en pleine rue anémiée par la cohorte des soldes des grands magasins, et de crier à la cantonnade :

- Réveillez-vous, M'sieurs, Dames ! Un jeune poète frappe à votre porte, et il vous en apprendra bien plus sur ce monde et sur vous-mêmes, que tout le reste. Il s'appelle Simon Allonneau, et, ce jeune gars, âgé de vingt-huit ans, deviendra une évidence poétique !

© François-Xavier Farine - 4/07/2013.

Commander le recuel de Simon Allonneau : Polder, la collection