Livres-radeaux à emporter sur l'ile...

Il y a un très beau recueil de Pierre Tilman que je relis souvent. Je l'ai même recouvert de papier cristal. Les pages bruissent dans un silence de soie, très sensuel et sexuel, à chaque lecture.

Les statues-n'ont pas de poils Tilman83) Les statues n'ont pas de poils, Pierre Tilman, Éditions Unes, 1999.

3 extraits :

parfois tu es

parfois tu es à
l'extrême limite de la transparence
et sur le
point de disparaître

tu es une cicatrice
sous un soleil rouge
dégoulinant

et la vie est comme
la lumière du réfrigérateur
avec la porte ouverte


hé oui

parfois quand on fait l'amour
c'est vraiment bien
ta bouche se fait molle comme ton sexe
et ton vagin me suce doucement comme ta bouche
on ne sait plus où je commence
où tu finis
c'est vraiment bien
on s'enfonce dans la durée

et d'autres fois je me sens maladroit
je te fais mal
tu résistes
nos corps se heurtent en étrangers
pleins d'angles

hé oui c'est comme ça


le troisième personnage

je crois que ma jeunesse s'est arrêtée
quand j'ai compris que
chaque coup tiré
était une manière de
reculer la mort

avant je baisais avec qui
voulait et quand l'envie nous
prenait
mais la mort n'était pas
le troisième personnage


Les éditions Unes ont repris du poil de la bête, après plus de 10 ans sans activité éditoriale, en 2013, sous la houlette de François Heusbourg, qui a pris la suite de Jean-Pierre Sintive.